J'ai couru vers le Nil : roman

Voir les avis

Livre

Aswani, °Ala al- (1957-....). Auteur

Gauthier, Gilles (1944-....). Traducteur

Edité par l'Orient des livres. [Beyrouth] ; Actes Sud. Arles - DL 2018

Résumé :

Le Caire, 2011. Alors que la mobilisation populaire est à son comble sur la place Tahrir, Asma et Mazen, qui se sont connus dans une réunion politique, vivent leurs premiers instants en amoureux au sein d'une foule immense. Il y a là Khaled et Dania, étudiants en médecine, occupés à soigner les blessés de la manifestation. Lui est le ' ls d'un simple chau'eur, elle est la 'lle du général Alouani, chef de la Sécurité d'Etat, qui a des yeux partout, notamment sur eux. Il y a là Achraf, grand bourgeois copte, acteur cantonné aux seconds rôles, dont l'amertume n'est dissipée que par ses moments de passion avec Akram, sa domestique. Achraf dont les fenêtres donnent sur la place Tahrir et qui, à la suite d'une rencontre inattendue avec Asma, a été gagné par la ferveur révolutionnaire. Un peu plus loin, il y a Issam, ancien communiste désabusé, victime de l'ambition de sa femme, Nourhane, présentatrice télé, prête à tout pour gravir les échelons et s'ériger en icône musulmane, qu'il s'agisse de mode ou de m'urs sexuelles. Chacun incarne une facette de cette révolution qui marque un point de rupture, dans leur destinée et dans celle de leur pays. Espoir, désir, hypocrisie, répression, El Aswany assemble ici les pièces de l'histoire égyptienne récente, frappée au coin de la dictature, et convoque le sou'e d'une révolution qui est aussi la sienne. A ce jour, ce roman est interdit de publication en Egypte.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La chambre de l'araignée : roman | Abd al-Nabi, MuOhammad (1977-..). Auteur

La chambre de l'araignée, roman

Livre

/ Abd al-Nabi, MuOhammad .- Actes Sud-Sindbad , DL 2019

Peu de romanciers arabes ont abordé le thème de l'homosexualité (Hoda Barakat, Alaa El Aswani, Rachid El-Daïf') mais c'est sans doute le premier roman à l'explorer sous l'angle de la persécution, en s'inspirant d'un procès qui a s...

L'épopée du canal de Suez | Gauthier, Gilles (19..-....). Collaborateur

L'épopée du canal de Suez

Livre

/ Gauthier, Gilles .- Gallimard , 2018

Le canal de Suez est un lieu symbolique, à la jonction de trois continents : l'Asie, l'Afrique et l'Europe. C'est une histoire égyptienne qui commence voici près de 4 000 ans. Mais c'est évidemment en même temps une histoire mondi...

Nadi alsayyarat/arabe trad. l'automobile club d'egypte | Aswani, Ala al- (1957-....)

Nadi alsayyarat/arabe trad. l'automobile club...

Autre

/ Aswani, Ala al- .- Dar el shorouk

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Une histoire qui décrit l'Egypte comme personne 5/5

    Lors d'une interview, Alaa El Aswany a dit : « J'écris car la différence entre ce qu'on a et ce qu'on mérite est devenue insupportable. J'écris parce que je ne suis pas d'accord : je suis contre ce qui se passe, contre l'injustice, la dictature, l'extrémisme religieux, l'hypocrisie, la laideur, la corruption et l'oppression ». Ces dires sont encore une fois confirmés à travers son roman « J'ai couru vers le Nil ». Je trouve que c'est une histoire qui décrit l'Egypte comme personne, avec une comédie de la société avec toutes ses hypocrisies religieuses et toutes ses corruptions. J'ai beaucoup aimé comment il nous a mis dans le contexte en composant tous ces personnages contrastés à travers le rôle du Général Aloauni, de sa fille Dania, le copte Achraf, l'enseignante Asmae, Nourhane, la présentatrice de télé et sans oublier le fameux prédicateur. A travers tous ces personnages on arrive à suivre la progression de la révolution à travers les espoirs des jeunes, mais aussi à travers la théorie du complot exploitée par le pouvoir, et donc à travers la contre révolution coordonnée par les généraux. C'est un roman bouleversant sur la révolution d'un peuple, les espoirs qu'elle a suscités, la répression terrible dont elle a souffert et toutes les frustrations face à l'injustice et à la corruption qui gangrènent la société égyptienne jusqu'au désespoir final. On termine la dernière phrase du livre, le cœur serré avec un terrible désespoir !

    par smeknassi, Babelio Le 22 octobre 2019 à 12:24