Actualités

Retour en images sur...

... La rencontre des auteurs Alain Quella-Villéger et Didier Quella-Guyot, le jeudi 13 février !

Derniers avis

  • Les Jours enfuis |

    Les Jours enfuis Mcinerney, Jay. Auteur

    Comédie humaine 5/5 3ème volume de la saga new-yorkaise de Jay McInerney, Les jours enfuis nous permet de retrouver le couple fétiche de l'auteur, Corrine et Russell Call... Voir plus 3ème volume de la saga new-yorkaise de Jay McInerney, Les jours enfuis nous permet de retrouver le couple fétiche de l'auteur, Corrine et Russell Calloway, que nous suivons, comme nous le ferions pour de vieilles connaissances, depuis leur création en 1992 dans Trente ans et des poussières. Situé à la fin des années 2000, les jours enfuis se déroulent en pleine crise des subprimes et des primaires démocrate qui aboutiront à l'élection de Barack Obama. Le cap de la cinquantaine passé, Russell est empêtré dans les problèmes de trésorerie de sa maison d'édition pendant que Corrine renoue avec un ancien amant, Luke, rencontré après les attentats du 11 septembre. Avec la ville de New-York comme 3e personnage principal, cette saga centrée sur le couple se poursuit donc avec sa dose de férocité d'humour et de mélancolie. Voir moins Raphaëlle DELMAS - Le 02 avril 2020 à 10:53
  • L'Humanité en péril. Virons de bord, toute ! |

    L'Humanité en péril. Virons de bord, toute ! Vargas, Fred. Auteur

    L'humanité en péril...sans blague ? 4/5 Bon, en plein confinement, inutile de vous dire que se documenter sur nos pratiques de consommation, qui détériorent depuis des décennies les écosystè... Voir plus Bon, en plein confinement, inutile de vous dire que se documenter sur nos pratiques de consommation, qui détériorent depuis des décennies les écosystèmes, semble incontournable. Non pas pour se fustiger mais pour prendre conscience, mesure, SAVOIR ce dont on ne prend pas forcément conscience à notre échelle. Alors cet essai de Fred Vargas a le mérite de tout déballer : - l'impact de la production / consommation de Coca sur les nappes phréatiques et le manque d'accès à l'eau potable dans le monde, - la surpêche et ses dégâts sur la biodiversité - la consommation de produits jetables et emballages issus du plastique... Si elle ne propose aucune solution, et c'est sa limite, elle nous alerte, et c'est utile. Voir moins Pauline (BDV) - Le 01 avril 2020 à 16:43
  • L'usurpateur |

    L'usurpateur Horst, Jørn Lier. Auteur

    Haletant thriller 4/5 Un page turner que vous ne lâcherez pas avant de l'avoir terminé ! Comme tout bon thriller à mon goût, celui-ci évolue dans les méandres cruels et dia... Voir plus Un page turner que vous ne lâcherez pas avant de l'avoir terminé ! Comme tout bon thriller à mon goût, celui-ci évolue dans les méandres cruels et diaboliquement intelligents de l'esprit du criminel... Voir moins Pauline (BDV) - Le 01 avril 2020 à 16:00
  • Dry Bones |

    Dry Bones Johnson, Craig. Auteur

    Cupidité archéologique 4/5 Partage des territoires et des héritages archéologiques sont au coeur de ce nouvel épisode des aventures du shérif, père et amant, Walt Longmire. La... Voir plus Partage des territoires et des héritages archéologiques sont au coeur de ce nouvel épisode des aventures du shérif, père et amant, Walt Longmire. La part sentimental occupe une large place dans cet opus, ce qui rend notre héros fétiche toujours aussi attachant...mais rien de le détourne de sa mission de justice. Voir moins Pauline (BDV) - Le 01 avril 2020 à 15:45
  • Noire n'est pas mon métier |

    Noire n'est pas mon métier Collectif, . Auteur

    Vous aimez les "histoires vécues" ? En voilà ! 5/5 J'ai eu un choc en lisant ce recueil d'interviews de comédiennes françaises : parce qu'elles ont la peau noire, on les assigne à des rôles stéréotypés... Voir plus J'ai eu un choc en lisant ce recueil d'interviews de comédiennes françaises : parce qu'elles ont la peau noire, on les assigne à des rôles stéréotypés (la femme de ménage, la séductrice, rôles secondaires quoi qu'il en soit). On leur demande de mimer des accents qui ne sont ni les leurs ni ceux de leurs ancêtres. On croit les flatter en les appelant "ma gazelle" ou "ma tigresse", on les tutoie d'emblée... Ce recueil est un rappel douloureux de ce que ces femmes, parce qu'elles sont femmes ET noires ou métisses, subissent comme préjugés et comme obstacles dans leur carrière professionnelle. Vous voulez du "vécu" ? en voilà ! Voir moins Pauline (BDV) - Le 01 avril 2020 à 15:35